Sonnet pour le Centenaire n° 0014

Le point X (Les Eparges – 55)

Lecture par l’auteur avec illustration musicale de Paul Glaeser :  

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

*

L’Etat-major français l’avait en point de mire

Tout au long de la guerre acharnant le Poilu

Pour le récupérer, cet endroit, qui valut

Tant de perte à ces camps que ces deux-là s’admirent !

 *

Se faisant face alors en leurs lignes de mire,

Ils se tiraient dessus, croyant à leur salut

Derrière leurs abris en dur ou leur talus

Selon que leur côté sente l’or ou la myrrhe.

 *

Les soldats allemands l’ont cependant perdu,

Ce point X, qu’ils avaient jusque là défendu

Quand les Américains entrèrent dans la danse…

*

Lorsque la paix revint, il vit un monument

S’ériger en son sein sans nulle outrecuidance

Envers ce grand caveau refermé sans ciment !

*