Sonnet pour le Centenaire n° 0021

La Comtesse de Cugnac (Les Eparges – 55)

Lecture par l’auteur avec illustration musicale de Paul Glaeser :  

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

Lorsque Mina Fischer, qui s’était fiancée

Avec René Tronquoy, retrouva son courrier

Renvoyé par l’armée, il est fort à parier

Qu’avec son caractère, elle en fut courroucée…

 *

Remuant Ciel et Terre, elle s’est efforcée

De chercher sans compter, tel un aventurier…

Et puis s’est résignée afin de se marier

Avec un grand blessé sans en être forcée…

 *

Elle a donc épousé, de fait et sans tarder,

Le Comte de Cugnac, tout d’abord pour l’aider

Mais aussi pour l’amour qu’elle gardait en tête…

 *

Car avec son audace et son tempérament,

Elle obtint d’ériger au Point X, sur la crête,

Afin de le sculpter, ce poignant monument !

*