Sonnet pour le Centenaire n° 0022

La crête sanctuaire et le monument du Point X (Les Eparges – 55)

Lecture par l’auteur avec illustration musicale de Paul Glaeser :  

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

*

Ceux qui n’ont pas de tombe ont un caveau géant

Scellé sous cette crête avançant sur la Woëvre

Telle l’épave à quai d’un navire à son havre

Dont la coque à jamais porte des trous béants…

*

Mais dont la fière proue affronte l’océan

Et ses puissants assauts qui jamais ne la navrent

Quand bien même ils emportent, en son sein, son cadavre

Quand sa trop vieille amarre épouse le Néant !

 *

Grâce à Mina Fischer et son don de sculpteuse

Redonnant leur visage à des vies prometteuses,

Jamais l’oubli du Temps n’en sortira vainqueur…

 *

Puisque c’est par l’amour de cette veuve blanche

Que ses doigts et ciseaux modelèrent le cœur

De cette pierre aidant leurs coups qu’elle déclenche !

*