Sonnet pour le Centenaire n° 0024

Le monument du 106e R.I (Les Eparges – 55)

Lecture par l’auteur avec illustration musicale de Paul Glaeser :  

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

Le 106e R.I s’embarquant aux Eparges

Ne savait pas très bien que la Mort attendait

Par paquets ses soldats en couvrant de son dais

Leurs courageux assauts contre ses propres charges !

 *

Mélangeant tant leurs corps à la boue en surcharge,

Elle a fait disparaître, au creux de son godet,

Leur force et leur espoir au canon qui grondait

Quand, blessés, ils criaient sans être pris en charge…

 *

Le sculpteur Del Sarte lui fit ce monument

Symbolisant l’appel de leurs mains de dément

Quand celui du mourant apaisait leur visage !

 *

Son bas-relief en bronze y montre une Piéta

Portant entre ses bras la forme sans usage

D’un valeureux Poilu regrettant son état !

*