Sonnet pour le Centenaire n° 0035

Le monument aux Morts (Les Eparges – 55)

Lecture par l’auteur avec illustration musicale de Paul Glaeser :  

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

Comme pour la plupart des villages de France,

Les Eparges ont perdu plusieurs de ses enfants

Pendant la grande guerre où l’obus triomphant

Leur a fait découvrir aussi la même outrance…

*

Chacun des neuf Poilus mourant dans la souffrance

D’apprendre que son sol, que l’ennemi pourfend,

Devenait plus criblé que celui qu’il défend,

Verra son nom gravé loin de l’indifférence…

 *

En effet, pour marquer ce vrai chemin de croix

Les sortant de l’enfer, l’on plaça de surcroît

Dessus leur monument aux morts la Croix chrétienne…

 *

Car il fallait la Foi, pour tous leurs habitants

Ayant perdu leur « vie » ainsi que saint Etienne…

Mais qui, par leur courage, ont débouté Satan !

*