Sonnet pour le Centenaire n° 0038

 Les enfants des Eparges morts pour la France ( Les Eparges 55)

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

Les enfants des Eparges étant morts pour la France

Sont au nombre de neuf dont quatre disparus

Aux marches de la Meuse ou sur son sol aux rus

Versant en sa rivière une eau couleur garance…

 *

Deux furent prisonniers mourant dans la souffrance

Issue d’une blessure ou d’un mal apparu

Que leur captivité avait sans doute accrus

Au fil de leur exil et leur désespérance…

 *

Deux frères décédèrent aussi de typhoïde

Contractée en tranchée et son enfer humide

Quand deux autres tombaient lors de furieux combats !

 *

Leurs noms Pierson, Lambert, Leroy, Legougne invitent

Celui de Jeandinot, gravé en contrebas

De leur liste en colonnes, à la clore au plus vite…

*