Sonnet pour le Centenaire n° 0358

Le buste de Genevoix disant « l’incommunicable »… aux Eparges (55)

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

Regardez-le bien, ce buste où Genevoix,

En tenue d’officier, révèle, en son visage,

La stupeur et l’effroi dévoilant le présage

De l’Enfer du soldat qui restera sans voix…

 *

Pourtant, entre ses doigts ouverts, l’on entrevoit

Que lui sera capable encore, en homme sage,

De transmettre au futur, sans aucun déphasage,

Cette réalité s’effaçant à mi-voix…

 *

Grâce à « Ceux de quatorze », il parvint à reprendre

Les mots que son carnet recevait sans comprendre

Que « l’incommunicable » oubliait son crayon…

 *

Alors qu’il l’a connu… comme sa pauvre troupe

Attendant la Relève au sortir du layon

Passant par ce « Trottoir » qui leur livrait la soupe !

 *