Sonnet pour le Centenaire n° 0209

La nécropole Duchesne (La tête des faux – Orbey) (68)

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

*

Un lieu très émouvant de la Tête des Faux

Reste sa nécropole avec ses croix dressées

Entre ses hauts sapins dont la cime élancée

Prouve l’humilité que l’Homme a par défaut…

 *

Son petit obélisque a la taille qu’il faut

Pour honorer ces morts à la Gloire passée

Que la Vie aujourd’hui peut trouver dépassée

Car traînant la Mémoire à son propre échafaud !

*

Son nom porte celui du Commandant Duchesne

Tombant dès le début de ces jours qui s’enchaînent

Dans un combat sans fin surtout pendant l’hiver…

 *

Les Allemands aussi firent leurs cimetières

Tout à côté du front sous le même couvert

Avant d’en transférer les corps plus en arrière…

*