Sonnet pour le Centenaire n° 0211

La Roche du Corbeau (massif de la Tête des Faux) (68)

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

La Roche du Corbeau servait d’observatoire

Aux soldats allemands. Lesquels de part en part

L’ont percée de couloirs et de postes épars

Pour mieux se protéger des coups rédhibitoires…

 *

Pour pouvoir observer depuis ce promontoire,

Ils avaient appliqué, comme sur un rempart,

Des structures de bois placées dès le départ

De la guerre arrivant pour entrer dans l’Histoire…

 *

Elles étaient fixées alors en porte-à-faux

Faisant face au sommet de la Tête des Faux

Pendant que des tranchées en bas perçaient la terre…

 *

Avant de s’enfoncer sous la roche en sous-sol

Pour gagner des abris que pilonnait la guerre

Distordant leurs chevaux de frise sur son sol !

*