Sonnet pour le Centenaire n° 0361

Le monument aux morts, place de la République à Strasbourg (67)

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

Devant la Préfecture et le Palais du Rhin,

Cette place imposante est quand même accueillante

Avec son jardin rond, au centre, où se présente

Un monument aux morts pacifiste et serein.

 *

Celui-ci traduit bien au travers du burin

Du sculpteur la douleur d’une mère innocente

Qui pleure ses deux fils que la Mort insolente

Rattrape à ses genoux et son cœur en chagrin.

 *

Se tenant par la main et leurs âmes meurtries,

Ces deux frères mourants regardent leurs Patries

Qui se sont fait la guerre en grimaçant de fait…

 *

Ils symbolisent donc cette fraternité

Qu’ils portent dans la chair de leur être parfait

Que l’artiste révèle avec leur nudité !

 *