Sonnet pour le Centenaire n° 0050

La Voie Sacrée et son mémorial (55)

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

Lorsque le « tourniquet » poussa dans la bataille

Chaque soldat français du côté de Verdun

Il fallut leur livrer, de l’arrière, plus d’un

Dépôt de munitions, de vivres ou de ferraille…

 *

Pour que tous les fusils et canons défouraillent

Assez pour que le « Boche » et la pointe en gradin

De son casque reçoive un bon coup de « gourdin »,

On lança les camions sur la route en pagaille…

*

Le Train des équipages en mesurant très tôt

Sa tâche immense en fit un ballet aussitôt

Cahotant jour et nuit sur son itinéraire…

 *

Lequel de Bar-le-Duc jusqu’au Moulin-Brûlé

Devint la « Voie Sacrée ». A cet endroit la pierre

En frise s’en souvient sous son insigne ailé !

*