Sonnet pour le Centenaire n° 0051

Le monument du service de santé de Fleury-sur-Aire (55)

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

Il était des soldats durant la grande guerre

Qui n’avaient ni fusil ni canon à servir

Mais de simples brancards en toile pour ravir

De son champ de bataille un combattant à terre…

 *

Plus maculés de sang qu’un boucher de naguère

Avec son grand couteau venant de bien sévir

Au cœur d’un abattoir, ils aimaient assouvir

Leur désir de le voir gagner Fleury-sur-Aire…

 *

L’hôpital militaire aujourd’hui disparu

Dont sur l’emplacement, un jour, est apparu

Des rochers-monuments faits pour leur rendre hommage…

 *

Où l’on voit deux soignants au chevet d’un blessé :

- Un médecin debout auscultant ses dommages

Auprès d’une infirmière en train de le panser !

*