Sonnet pour le Centenaire n° 0056

La tranchée des baïonnettes (55)

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

Une grande structure en béton, Bois Morchée,

Non loin de Douaumont, protège désormais

Ce qui fut baptisé par le temps, à jamais

Tranchée des baïonnettes où l’on les cru fichées…

 *

En ayant relevé les dépouilles couchées

De Poilus retrouvés en ce lieu que fermaient

Des canons de fusils plantés là, se formait

Ce début de légende à présent affichée…

 *

Sur vingt-et-un soldats, sept restant inconnus,

Leurs corps, à cet endroit pour toujours maintenu

Dans l’état du chaos de la guerre, y reposent !

 *

Peu importe après tout l’exacte vérité

De ces hommes debout ou non puisqu’il s’impose

Qu’ils sont « Morts pour la France » en toute parité !

*