Sonnet pour le Centenaire n° 0060

Le fort de Troyon (55)

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

En septembre quatorze, un combat héroïque

Par le Fort de Troyon sauvegarda Verdun

Parce qu’il évita que l’assaillant, soudain

Déborde par le sud sa défense historique…

 *

Grâce au capitaine Heym et sa troupe organique,

Il résista si fort sous sa coque en gradin

Aux obus allemands qu’il obtint le dédain

De leurs chefs renonçant à sa prise tactique.

 *

Pourtant ni cuirassé ni même bétonné,

Ce « Séré de Rivière » à moitié condamné

Par le Commandement s’est révélé majeur…

*

Puisque sa résistance a permis la victoire

De la Marne où l’esprit du Français fut rageur

En voyant profaner ainsi son territoire !

*