Sonnet pour le Centenaire n° 0064

Le cimetière américain de Romagne-sous-Montfaucon (55)

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

*

L’armée américaine arrivant en Argonne

Compta sur ses deux mois de combats acharnés

Un tel nombre de morts que son pays, peiné,

Ne put rapatrier leurs corps où le glas sonne…

*

Pour honorer leurs noms, du marbre blanc, par tonnes,

Leur fit ce cimetière au solennel inné

Dont l’épure est précise à l’œil autant qu’au nez

De tout maître arpenteur qui depuis s’en étonne…

 *

Car il est étalé sur deux pans d’un vallon

Dont les pentes ne sont pas plates tout au long

De ses huit grands carrés où chaque croix s’aligne !

*

Une blanche chapelle, au centre d’un grand mur

Couvert sous des arcades énumérant des lignes

De Sammies disparus, s’y dresse d’un pied sûr !

*