Sonnet pour le Centenaire n° 0071

La citadelle souterraine de Verdun (55)

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

Au centre de Verdun, dessous la citadelle,

Un vaste souterrain servait à protéger

Sous les bombardements la troupe à rengager

Sur le champ de bataille et ceux qui s’y attellent…

 *

Etats-majors, dépôts, casernements s’y mêlent

Avec des médecins et nombreux boulangers

Servant neuf fours à pain pour donner à manger

Aux milliers de Poilus n’ayant que leurs gamelles !

 *

Une usine électrique autonome servait

Toujours à l’éclairer si bien qu’il préservait

Le moral de chacun bien que vivant sous terre…

 *

C’est en dix-neuf cent vingt que le caporal Thin

Choisit sur huit cercueils celui qui sans critère

Deviendra le « soldat inconnu » par destin !

*