Sonnet pour le Centenaire n° 0082

Le Fort de Jouy-sous-les-Côtes (55)

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

Un Fort fut préservé des tourments de la guerre

A Jouy-sous-les-Côtes à l’Est de Commercy

Car éloigné du Front, il n’eut pas le souci

De celui de Troyon, de Vaux ou Froideterre…

 *

Il est intéressant, ce Séré de Rivières

Avec son pont-levis encore intact ici

Tout autant que ses grilles à contrescarpe aussi

Restaurées à présent, comme ses voûtes en pierre…

 *

Ce témoin du passé permet au visiteur

De mieux appréhender la vie à l’intérieur

Qu’avaient tous ces Poilus avec la peur au ventre…

 *

Quand leur superstructure au-dessus d’eux tremblait

Sous les salves d’obus les creusant comme une antre

Qu’un renard ou dragon ferait dans un remblai !

*