Sonnet pour le Centenaire n° 0086

Le village détruit de Beaumont-en-Verdunois (55)

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

Beaumont-en-Verdunois, fut le premier village

Pris par les Allemands après le feu roulant

De leur grande offensive au terrible bilan

Du Bois des Caures ayant subi tout son orage…

 *

Des chasseurs survivants de l’horrible carnage

S’y étaient retranchés tout en se faufilant

Dans ses caves et tirant sur les premiers Uhlans

Depuis leurs soupiraux causant son pilonnage !

*

Le Front se décalant au sud sur Louvemont,

Les Prussiens s’accrochèrent à lui comme un démon

Empêchant les Français de pouvoir le reprendre…

 *

Ce fut au dernier mois de guerre qu’en final

La force américaine a pu sans plus attendre

Libérer tout ce sol à jamais marginal !

*