Sonnet pour le Centenaire n° 0087

Le monument Driant au Bois des Caures (55)

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

Le colonel Driant et ses douze cents hommes

Tout en première ligne au-dessus de Beaumont

Gardaient le bois des Caures avant que le Démon

Ne s’abattent sur eux comme plus tard en Somme…

 *

Seulement dix pour cent de sa troupe, en surhomme,

Put survivre à ce feu que même Salomon

N’aurait pu sans son Sceau prédire en son sermon

De fin de jugement digne de tout prud’homme !

 *

Par ce vaillant combat qui retarda d’un jour

L’avancée allemande, il obtint pour toujours

L’estime des Chasseurs glorifiant leur histoire…

 *

C’est pourquoi désormais s’élève au même endroit

Que sa première tombe, un monument-mémoire

En forme d’un menhir d’où vient naître une croix !

*