Sonnet pour le Centenaire n° 0108

L’abri-caverne 320 à Douaumont (55)

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

*

Un abri dit « caverne », appelé 320,

Se trouve en contrebas du très grand cimetière

Militaire français qui jouxte l’ossuaire

Et révèle aussitôt un passé qui convainc…

*

Car son toit bosselé conduisant au ravin

Où se trouve une entrée à moitié sous la terre

Donne immédiatement l’idée du temps de guerre

Dénudant ce terrain redevenu sylvain !

*

Son intérieur voûté fait de petites briques

A gardé leur rougeur en ce lieu pathétique

Dont le sol encombré en vit mourir plus d’un !

 *

Et ses deux cheminées avec leur cône en tôle

Les couvrant aujourd’hui, semblent comme Verdun

Sauvées de la bataille alors qui tant les frôle !

*