Sonnet pour le Centenaire n° 0111

La batterie de Duzey (55)

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

Vers Duzey, dans les bois, une énorme structure

De béton qui servait au socle d’un canon

De marine allemand n’ayant pas de surnom,

Comme Max ou Bertha, reste en pleine nature…

 *

L’on y voit aujourd’hui son étrange ossature

En demi-circulaire et ces curieux tenons

Formant un cercle entier tel un parfait chaînon

Sur lesquels se fixait la puissante armature…

 *

Ce tube de vingt tonnes, aligné sur Verdun

Tira quelques obus sur la ville soudain

Quand la grande offensive enclencha sa fournaise…

 *

Sur cet emplacement, des abris et tunnels

Encore en bon état malgré le temps qui pèse

Parfois montre très bien que rien n’est éternel !

*