Sonnet pour le Centenaire n° 0135

La Mémoire en Meuse (55)

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

La Mémoire et la Meuse à jamais ne font qu’une

Avec tous ses vestiges français et allemands

Ainsi que ses nombreux hauts lieux et monuments

Destinés à combler l’Histoire et ses lacunes…

 *

Ils dévoilent la guerre à présent sans rancune

Entre les descendants de ses soldats dormants

En son sol que la Mort a surpris au moment

Où l’espoir ne donnait plus une chance, aucune !

 *

Ses stigmates parlants ne disent plus l’odeur

Infecte de ce temps poussant avec ardeur

La folie au cerveau du plus sage des hommes…

 *

Mais quand on l’imagine, elle glace le sang,

Cette âcre puanteur transformant en surhommes

Ces pauvres combattants se sachant repoussants !

*