Sonnet pour le Centenaire n° 0136

Hattonchâtel (55)

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

Meurtri par le conflit, ce petit bourg de Meuse

Qui dominait la Woëvre avec son vieux château

Datant du Moyen-âge, eut la chance assez tôt

D’avoir une mécène en tombant amoureuse…

 *

En effet, visitant ses ruines malheureuses

En dix-neuf cent dix-neuf, au sommet du coteau

Que les Américains libéraient de l’étau

Allemand, celle-ci fut vraiment généreuse…

 *

Car elle finança sur ses propres deniers

Chacun des bâtiments, de la cave au grenier,

Qu’il fallut reconstruire alors à l’identique…

 *

En honorant depuis rien que par son éclat

Cette Belle Skinner au prénom prophétique,

Hattonchâtel l’unit au nom de son prélat !

*