Sonnet pour le Centenaire n° 0137

Le Kaiser Tunnel (55)

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

Lorsque les Allemands s’accrochent sur l’Argonne

Pour ne plus reculer sur Varennes, à Clermont,

Ils creusent sans tarder le sous-sol de ses monts

De grandes galeries où le combat ne tonne…

 *

Afin de transporter des quantités de tonnes

D’approvisionnements à l’abri des sermons

Des obusiers français, provenant en amont

De leurs lignes de front que les obus façonnent !

 *

Quatre cents vingt-cinq mètres encore en ces conduits

Sont de nouveau visibles en l’état, aujourd’hui,

Malgré tous les dégâts de la guerre des mines…

 *

Cet abri souterrain, nommé « Kaiser Tunnel »

A servi d’hôpital sans les mouches et vermines

Qui régnaient à Tavannes au sein de son tunnel !

*