Sonnet pour le Centenaire n° 0141

La tour-lanterne de Vauquois (55)

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

Au sommet de sa butte, un monument-lanterne,

Aux formes d’une tour, s’érige sur Vauquois

Avec, en son sommet, quatre glaives adéquats

Pendant comme des croix aux seuils de leur poterne…

 *

Sur sa face à l’avant, un bas-relief externe

Montre un vaillant Poilu, le visage aussi coi

Que celui d’un archer sachant que son carquois

Se trouve aussi fourni que son courage interne…

 *

Pendant qu’un camarade expire, enseveli,

A ses pieds, sous un sol à présent démoli,

Il enserre en sa main sa dernière grenade…

 *

Qu’il s’apprête à lancer au cas où l’ennemi

Monterait à l’assaut pour finir l’estocade

De sa guerre des mines inhumant ses amis !

*