Sonnet pour le Centenaire n° 0143

La borne de la Voie Sacrée à Verdun (55)

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

*

Au devant de la gare, une borne routière

Intègre un monument avec l’étrangeté

De ce bloc rouge et blanc dressé sur un côté

De sa noble stature érigée dans la pierre…

*

Le bronze de son casque Adrian la rend fière

De porter ses deux palmes acquises avec cherté

Par cette Voie Sacrée ayant fait mériter

Chacun de ses acteurs s’activant sur l’arrière…

*

Car elle indiquait là déjà son terminus

Quand celle, célébrée, à l’instar de Brennus,

Par la seconde guerre y glorifiait la sienne…

 *

A l’opposé du mur baptisé « Liberté »

Qu’une Marianne hurlante, en noble patricienne,

Rappelle au citoyen avec grande clarté !

*