Sonnet pour le Centenaire n° 0177

La grande guerre en Moselle (57)

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

Lorsque les Mosellans virent l’armée française

Pénétrer sur leur sol en leur ville ou leur bourg

L’on vit Abreschviller, Lorquin puis Sarrebourg

Acclamer ses soldats chantant la Marseillaise…

 *

Mais quand huit jours plus tard, après que la fournaise

D’un combat inégal la conduise à rebours

Par ses Corps décimés comme un champ de labour,

Leur racine gauloise en devint mal à l’aise…

 *

En effet, aussitôt, le Pouvoir allemand

Prescrivit des mesures où chaque atermoiement

Venant des habitants était répréhensible…

 *

De la même façon, il leur fut interdit

De parler en Français de manière ostensible

Sans la moindre indulgence ou modus vivendi !

*