Sonnet pour le Centenaire n° 0182

La guerre à Nancy (54)

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

*

Les neuf et dix septembre, après de lourdes pertes

Sur le Grand Couronné, quelques bombardements

Vont atteindre Nancy sans que les Allemands

Pourtant n’y prennent pied… ce qui les déconcerte !

 *

Contrairement à Lille, déclarée ville ouverte,

La cité de Lorraine osait résolument

Affronter les obus s’abattant lourdement

Sur elle et ses faubourgs essuyant chaque alerte…

 *

Puis, au cours du conflit, ce sera par les airs

Qu’elle sera meurtrie en recevant le fer

Et le feu des obus de canons de marine…

*

Ou des bombardements largués de Zeppelins

Ou bien d’avions en raid dont la frappe assassine

Quelques cent vingt civils surpris par leur destin !

*