Sonnet pour le Centenaire n° 0192

Notre-Dame-des-airs sur « Les Roches » de Dieulouard (54)

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

Notre-Dame-des-airs au Nord de Dieulouard,

Se veut un Mémorial en l’honneur de la Vierge

Que Gustave Clanché, curé, brûlant un cierge,

Voulut si sa Cité gardait tout son égard…

 *

Afin d’être épargnée et ce, dès le départ

De cette Grande Guerre où la Mort qu’elle héberge

Massacrait sans compter sous ses coups jusqu’aux berges

Même de la Moselle et son Fort de Frouard !

 *

S’arrêtant sous le Mont de Sainte-Geneviève,

Les soldats allemands l’épargnèrent sans trêve

Comme si ce vœu pieu se trouvait exaucé…

 *

C’est ainsi que sa tour, haute de dix-sept mètres,

S’élève désormais sous le support haussé

De sa statue en fonte en train de le promettre !

*