Sonnet pour le Centenaire n° 0201

Paysages de la Grande Guerre en Moselle (Lorraine)

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

Avec ses longs glacis que bordent les lisières

De ses bois et forêts s’accrochant aux versants

Glissant de leur colline, on comprend que le sang,

Alors couleur garance, eut tant de cimetières…

 *

Au cours de la bataille appelée « des frontières »,

La guerre en mouvement des Généraux cassants

S’y trouva confrontée aux tirs et feux puissants

De l’armée allemande… et devint meurtrière !

 *

Nul stigmate apparent n’écorche ici le sol

Ayant connu pourtant le pire en son sous-sol

Par ces morts enterrés… puis mis en nécropole…

 *

Mais la Mémoire encore y perdure un moment

Grâce à tous ces témoins dressant sans monopole

De tristesse une stèle ou bien un monument !

*