Sonnet pour le Centenaire n° 0205

Les entonnoirs de Leintrey (54)

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

Au cours du dix juillet de l’an dix-neuf cent seize,

Les pionniers allemands font sauter d’un seul trait

Quatre fourneaux de mine aux abords de Leintrey

Qu’ils venaient de charger sous la ligne française…

 *

La troupe s’y trouvant perdit soixante-treize

De ses hommes d’un coup que l’attaque soustrait

De ce fait d’un combat qui n’offrait ni retrait

Ni la moindre avancée avec son feu de braise…

 *

Le sous-sol explosant creusa quatre entonnoirs

De grande profondeur que l’on peut toujours voir

Non loin du monument marquant cette tuerie…

 *

Le petit obélisque érigé sur ce lieu

Honore sur sa pierre, ici, l’infanterie

Par son récit gravé de sang rouge au milieu !

*