Sonnet pour le Centenaire n° 0391

La Grande Guerre en Moselle – Proposition de mausolée à Metz (57)

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

La paix est revenue avec sa déchirure

Entre les pro-Français et les pro-Allemands

Préférant le silence à tout affrontement

Jusqu’à ce que l’Europe, en final, les rassure…

 *

Et pour cicatriser enfin cette blessure,

La vieille « Porte » à Metz du nom « des Allemands »

Serait le bon endroit pour que ce monument

Devienne un mausolée à la noble parure…

 *

…Pour accueillir un jour, de Paris et Berlin,

Chaque flamme éternelle en ce lieu sans que l’un

Ou l’autre des Pays n’en garde un monopole…

 *

Ainsi, ces feux sacrés retrouveraient l’élan

Mémoriel à jamais sans perdre leur symbole

Pour ces soldats bannis qu’étaient les Mosellans !

 *