Sonnet pour le Centenaire n° 0394

La nécropole et l’obélisque de Bréhain (57)

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

Une stèle à Bréhain en forme d’obélisque

Marque en pleine campagne un triste souvenir

Du combat meurtrier fermant tout avenir

A de jeunes Français que la guerre confisque…

*

Ils se sont faits faucher en prenant tous les risques

Pour prendre le Signal de Marthille et venir

Sur les hauts de Bellange alors sans convenir

Que la force ennemie affûtait sa francisque…

*

Cinquante six d’entre eux y voient leurs noms gravés

Avec leur régiment qui les faisait rêver

De gloire et de renom pour entrer dans l’Histoire…

 *

Mais la Mort survenant en ces lieux tout à coup

En ce vingt août quatorze, empêcha leur victoire

Mais pas ce monument se dressant après-coup !

 *