Sonnet pour le Centenaire n° 0117

La Bataille de la Marne

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

L’idée de ces taxis œuvrant pour la victoire

Flagrante sur la Marne a redonné sans mal

Aux Poilus et Français de l’arrière un moral

Plus fort malgré l’épreuve endeuillant cette histoire…

 *

Plus de cent mille morts dans cet assaut notoire

Périront, en effet, en six jours, en final,

Repoussant sur l’Argonne un combat plus égal

Mais qui va s’installer sur quatre ans méritoires !

 *

De la main de Massiges alors jusqu’à Vauquois,

Les Allemands s’accrochent au terrain, fort narquois,

En généralisant, là, la guerre des mines…

 *

Mais avant de passer tout ce temps retranchés,

Une « course à la mer » très vite s’achemine

De la Suisse à Dixmude et son golfe asséché !

*