Sonnet pour le Centenaire n° 0120

Le baptême du feu

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

Les mains sur nos lebels, nous attendions l’assaut

A genoux ou couchés derrière un promontoire

Pour entrer, nous dit-on, dans la Gloire et l’Histoire

Alors qu’on espérait les remettre en faisceaux…

 *

La peur, en nous, serrait nos boyaux et vaisseaux

Comme jamais avant nul organe émonctoire

N’aurait autant produit de spasmes purgatoires

Et nous vidait d’un coup comme de vrais pourceaux !

 *

Quand le coup de sifflet du lieutenant débute,

Nos cœurs précipités nous voient monter la butte

Sans même que nos pieds n’aient fait leurs premiers pas…

 *

Tandis que devant nous, le feu des mitrailleuses

Crachait en continu son appel au trépas

Déjà fort écouté par la Grande Faucheuse…

*