Sonnet pour le Centenaire n° 0121

La mobilisation

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

La France mobilise alors en catastrophe,

Voyant que l’Allemagne a déclaré la guerre

A la Russie ce jour qui s’apprête à la faire,

Afin que son armée au plus vite s’étoffe…

 *

Et puisse ainsi pousser en zone limitrophe

Un renfort suffisant pour ses garde-frontières

Et toutes ses armées avec des militaires

Autrefois paysans, bouchers ou philosophes…

 *

Pensant que l’ennemi serait vite battu,

Un grand nombre d’entre eux n’étaient guère abattus

Pour mettre à leur fusils une fleur estivale…

 *

Le lendemain, pourtant, le premier mort français

Tombait là sur son sol, atteint de plusieurs balles

D’une troupe allemande alors qui le forçait !

*