Sonnet pour le Centenaire n° 0126

Les fraternisations et fusillés pour l’exemple

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

Pendant que sur le Front les combattants s’enlisent

Sous une pluie d’obus éclaircissant leurs rangs,

Le Tout-Paris s’amuse à l’arrière en courant

Beaucoup plus au théâtre alors qu’en ses églises…

 *

Si cela fut voulu pour éviter la crise

Au moral des Français que l’on savait garant

De leur effort de guerre utile au demeurant,

L’humeur chez les Poilus du coup se cristallise…

 *

Au point que, par endroits, l’on vit fraterniser

Certaines unités ne pouvant mépriser

Celles des Allemands vivant la même épreuve…

 *

Mais le Commandement, ne pouvant accepter

De tels agissements, fit fusiller sans preuve

Ou par tirage au sort pour l’exemplarité !

*