Sonnet pour le Centenaire n° 0153

L’entrée en Moselle (le 14 août 1914)

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

C’était le quatorze août lorsque l’armée française

S’introduit en Moselle avec ses cavaliers

Et nombreux fantassins heureux d’aller spolier

L’Allemand spoliateur des Lorrains qui se taisent…

 *

Chantant à pleins poumons alors la Marseillaise,

Ils se sentaient très fiers d’évincer ces « geôliers »

Leur plaçant sur le cou plus un joug qu’un collier

De perle ou de diamant qui de plus en plus pèse…

 *

Avec leurs généraux Dubail et Castelnau,

Les pauvres vont tomber bientôt dans le panneau

Que l’armée allemande a dressé sur Morhange…

 *

Sur Dieuze et Sarrebourg ! La bataille prit fin

Plus vite que prévu pour les Français qui mangent

La poussière en laissant là dix mille défunts !

*