Sonnet pour le Centenaire n° 0157

La bataille de Charleroi (du 21 au 23 août 1914)

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

Lorsque deux corps d’armée arrivent sur la Sambre

Vers le soir du 20 août, l’ennemi n’est plus loin

Car dès le lendemain les Prussiens prenaient soin

De les contre-attaquer afin qu’ils se démembrent…

 *

Les combats faisaient rage alors dans l’antichambre

De la Mort s’appliquant bien plus que de besoin

A trop d’assauts stériles usant qui la rejoint

Tout en perdant l’espoir de retrouver septembre…

 *

Puis le surlendemain coûtera plus de morts

Encore aux régiments épuisés par l’effort

En ce jour de brouillard propice à la défaite…

 *

Les Français écrasés ne tenaient plus les ponts

Face à des Allemands aux manœuvres parfaites

Qui venaient renforcer sans arrêt leurs harpons !

*