Sonnet pour le Centenaire n° 0160

La grande retraite (du 25 août au 5 septembre 1914)

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

Avec le général de Langle de Cary

La quatrième armée a freiné sur la Meuse

L’avancée allemande avec de valeureuses

Ripostes décimant ses soldats aguerris…

 *

Mais l’ordre de retraite a mise au pilori

Son envie d’en découdre avec ses mitrailleuses

Si bien que celle-ci sera jugée honteuse

Par bien des combattants dans leur a priori…

 *

Le général Ruffey de la troisième armée

Maintenait à Verdun la belle renommée

De cette place forte en bloquant l’ennemi…

 *

Mais dut se replier quelque peu sur l’Argonne

Pour ne pas lui offrir de trou, même à demi.

Ce qui fit maugréer le Kaiser en personne…

*