Sonnet pour le Centenaire n° 0280

Les dirigeables pendant la Grande Guerre

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

Lors de la Grande Guerre, un engin redoutable

Aux yeux des habitants des villes loin du Front

Etait ce grand ballon tout bombé comme un front

S’effilant sur l’arrière appelé « dirigeable » !

 *

Leur survol dans la nuit de sa masse incroyable

Voulu par l’ennemi pour faire un bel affront

Jusqu’au cœur des Cités qu’il attaquait de front

Depuis le haut des airs le rendait détestable…

 *

Mais sa taille imposante et sa fragilité

Ont eu raison pourtant de sa longévité

Tant par la D.C.A. que par la chasse adverse…

 *

Après qu’il ait largué ses bombes sur Nancy,

Sur Calais, sur Paris, son intérêt s’inverse

Quand l’avion bombardier se rendra plus précis !

*