Sonnet pour le Centenaire n° 0298

Le Front

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

Le Front lançant au loin ses hurlantes torpeurs

Plongeait chaque relève en un épais silence

Engourdissant les voix de la troupe en partance

Quittant l’arrière-front et ses élans trompeurs…

 *

Car s’approchant de lui, le soldat sent la peur

Venir jusqu’à sa gorge y nouer sa sentence

Avant que le Destin ne s’arme de sa lance

Sur son grand destrier plus ou moins galopeur…

 *

Puis, l’avalant soudain sur sa première ligne,

Il sent chaque Unité qui contre lui s’aligne

Avant de le percer par l’ardeur d’un assaut…

 *

Mais ne supportant pas en lui quelque ouverture,

Il vient la refermer en la frappant su sceau

Sanglant de son Royaume offert à l’imposture !

*