Sonnet pour le Centenaire n° 0310

Le vin du Poilu

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

Pour monter à l’assaut sans perdre son courage

Devant les mitrailleuses et sous l’obus crachant

Leur ferraille et leur feu visant le même champ,

Les Poilus, grâce au vin, s’y lançaient avec rage…

 *

L’enivrement venant comme une pluie d’orage

En leurs têtes, leurs corps s’en trouvaient trébuchants

Par moments pour laisser le destin les cherchant

Les maintenir en vie ou leur faire barrage…

 *

Pour oublier l’horreur, l’alcool semblait précieux

Mais malheureusement, si par hasard les Cieux

Les rendaient à la Paix, ils en gardaient l’usage…

 *

Leur existence alors après leur grand retour

Devenait exécrable à moins qu’un élan sage

Vienne coiffer la Mort et lui prenne son tour !

*