Sonnet pour le Centenaire n° 0319

Les poux dans les tranchées

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

Les poux que les Poilus surnommaient les « Totos »

Les avaient infestés partout dans les tranchées,

Les Forts ou casemates où l’hygiène, empêchée

Par la guerre et la peur, disparaissait bientôt !

 *

Sous leur casque Adrian ou leur képi plus tôt,

Ceux-là proliféraient sur leur tête écorchée

Par leurs ongles grattant que les lentes nichées

Le long de leurs cheveux agrippaient aussitôt…

 *

Avant d’aller ailleurs se loger pour éclore

Dans une barbe hirsute où la main qui l’explore

Pour mieux se rassurer ne pouvait les garder.

 *

Mais si ce parasite énervait le bonhomme,

Il devint pour beaucoup l’y voyant gambader

Un vrai porte-bonheur que nul tir ne dégomme !

*