Sonnet pour le Centenaire n° 0334

La Bataille d’Etain-Buzy et le massacre de Rouvres (24 et 25 août 1914)

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

*

Au début du conflit, la Bataille d’Etain

Fut pour l’armée française, avec celle de Charmes,

Une belle victoire où de simples faits f’armes

De soldats courageux font changer son destin…

*

Car celle du Kaiser trouvant inopportun

Ce sursaut des Français lui causant bien des larmes,

Préféra le repli pour offrir à ses armes

Le renfort nécessaire à leur feu qui s’éteint…

*

Mais au cours des combats, les habitants de Rouvres

S’y verront massacrés lorsque le Diable entrouvre

La porte de l’horreur s’attaquant aux civils…

 *

Après que quelques tirs provenant du village

Poussent les Allemands aux actes les plus vils

Pour que ses artilleurs le rasant les soulagent !

 *