Sonnet pour le Centenaire n° 0422

L’observation de l’ennemi sur le champ de bataille

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

On a tout essayé pendant la Grande Guerre

Pour pouvoir observer ce que fait l’ennemi

Au plus loin en arrière en jouant les fourmis

Pour placer des guetteurs au plus haut pour le faire…

 *

C’est ainsi que l’on vit de vaillants militaires

Grimper sur une échelle haubanée à demi

Pour aller voir au loin plus qu’il ne l’est permis

Sur le sol en montant sur un mur ou des pierres

 *

Il fallait du courage à ces soldats poussés

A faire leur devoir sans y être forcés

En s’élevant ainsi sur leur champ de bataille…

 *

En se doutant qu’en face on pourrait le viser

Comme une simple cible au cœur de la mitraille

Juste le temps pour lui de tout verbaliser !

 *