Sonnet pour le Centenaire n° 0423

Les cloches dans la Grande Guerre

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

En sonnant le tocsin pour annoncer la guerre,

Les cloches des églises et de tous les beffrois

Délivraient avant l’heure un sentiment d’effroi

Que ses coups répétés… longtemps… ne cachaient guère…

 *

Partout, les habitants, dans un élan grégaire,

Se rassemblaient alors pour garder du sang-froid

Et prier que leurs sons n’y jettent pas le froid

Du glas cognant leurs peaux que les canons briguèrent…

 *

De grandes quantités retirées des clochers

Feront que le blocus n’a jamais empêché

L’Allemagne en ce temps d’en fondre la matière…

 *

Puis, du côté français, l’Armistice arrivant

Les fit tant résonner qu’enfin la France entière

Retrouvait leurs volées espérées si souvent !

 *