Sonnet pour le Centenaire n° 0449

Les hôpitaux du front de la Grande Guerre

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

Tout au long du conflit, le nombre d’hôpitaux

Ne cessa de s’accroître au plus près des batailles

Pour soigner les blessés atteints par la mitraille

Pour que la Mort n’affûte en eux son long couteau !

 *

Les plus grands bâtiments soit d’école ou château

Etaient privilégiés pour le nombre et la taille

De leurs pièces servant à monter sans pagaille

Des quantités de lits dressés sur des tréteaux…

 *

Puis, la guerre durant sur un front longtemps stable

Vit fleurir en son sein, pour les intransportables,

Des lieux chirurgicaux abrités avec soin…

*

Pour tenter de sauver parfois avec rudesse

Quelques vies de soldats réclamant de grands soins

Avec des chirurgiens étonnants de prouesses…

 *