Sonnet pour le Centenaire n° 0458

Les plaintes des blessés pendant la Grande Guerre

Lecture voix seule par l’auteur : 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 *

Pour tous leurs compagnons, les plaintes des blessés,

Seuls dans un trou d’obus, étaient insupportables

Lorsque, chaque seconde ou minute notable,

Leurs mots se répétaient sans jamais s’en lasser…

 *

Aucun d’eux ne pouvant être alors ramassés,

Du fait de la mitraille aux éclats redoutables,

Par quelques brancardiers pourtant si charitables,

Les faisait espérer devenir trépassés !

 *

Pour tous les survivants ayant, en leur mémoire,

Ces murmures poignants ou ces cris émonctoires

D’une atroce souffrance à l’humaine oraison,…

 *

Plus rien ne peut leur être à ce point plus immonde

De savoir que c’est l’Homme avec sa déraison

Qui leur avait construit ce bien horrible monde !

 *